En bref ce mardi 29 novembre 2022 dans le Val de Sambre


29 novembre 2022 - 1818 vues

Louvroil : 2 blessées dans une collision hier soir sur la route d’Avesnes

Pour une raison encore inconnue, 2 véhicules se sont percutés, avant de rebondir dans 2 autres voitures en stationnement. Les dégâts sont importants et la circulation a été perturbée pendant plus d’une heure. Blessées et surtout choquées, les 2 conductrices ont été conduites à l’hôpital de Maubeuge pour des examens d’usage. Heureusement, leurs jours ne sont pas en danger.

Vieux-Mesnil : un siphonage de réservoir

C’est en voulant se rendre à son travail, qu’une habitante de la rue de Maubeuge s’est rendu compte que son réservoir avait été percé et vidé, alors qu’elle venait de faire le plein la veille. Elle a déposé plainte en gendarmerie et d’après nos confrères de La Voix du Nord, il ne s’agit pas d’un acte isolé, un habitant d’Hargnies, ayant lui aussi connu la même mésaventure !

Sambre : une histoire d’amour qui se termine par du harcèlement

12 mois de prison avec sursis, c’est la peine qui a été prononcée la semaine dernière, par les juges du tribunal d’Avesnes, à l’encontre d’un Sambrien, poursuivi pour avoir harceler son ex-femme. N’acceptant pas la séparation, le prévenu s’était montré menaçant et l’avait appelé plusieurs centaines de fois, promettant même « l’enfer aux femmes désobéissantes ». Outre sa peine de prison avec sursis, d’après nos confrères de La Voix du Nord, il lui est désormais interdit d’entrer en contact avec la victime et de s’approcher de son domicile. Il devra aussi lui verser 700 euros au titre du préjudice moral. 

Maubeuge : une nouvelle manifestation des salariés de chez Flamme hier soir devant un hôtel de ville barricadé 

Près de 200 personnes avaient fait le déplacement pour défendre leur emploi et s’opposer au projet « SIAVED / Suez », qui menace l’avenir de Recyclage des vallées, le centre de tri du groupe Flamme à Hautmont. Les manifestants ont encore dénoncé un projet qu’ils jugent « néfaste pour la Sambre-Avesnois » et « destructeur d’emplois ». Ils ont rappelé au député Benjamin Saint-Huile, les raisons pour lesquelles ils considèrent que transférer les déchets de la Sambre-Avesnois vers le Valenciennois, en confiant la gestion du tri sélectif au groupe Suez, via le SIAVED, est à leurs yeux « une aberration politique, sociale, écologique et économique ».

Pauline Flamme est également intervenue pour réclamer un appel d’offre afin que son entreprise puisse prouver aux élus locaux qu’elle est en mesure de proposer le meilleur service, au meilleur prix et respectueux de l’environnement. Elle a rappelé au député que sa société ne pourra obtenir le label Citéo qu’à partir du moment où les collectivités lui confiront leurs déchets à trier pour les 6 années à venir, d’où la nécessité de relancer en urgence un appel d’offre, mais la discussion a finalement tourné court. Les insoumis de la Sambre-Avesnois et les syndicats ont regretté « ce dialogue de sourd ». Ils demandent à nouveau que puisse être organisé un débat public…

Pont-sur-Sambre : un projet d’extension confirmé pour l’entreprise Eoda

Cette société spécialisée dans l’usinage pour l’automobile ou les industries du nucléaire et de l’éolien, ne connait pas la crise. Son carnet de commande déborde et 4 salariés en CDI ont encore été recrutés avant l’été pour faire face à la demande. Après avoir investi 5 millions d’euros dans l’acquisition d’une machine unique en Europe, destinée à réaliser des pièces métallurgiques de très grandes dimensions et obtenu une aide d’1,8 million d’euros, dans le cadre du Plan « France relance », Eoda a engagé des travaux d’extension et continue de recruter. D’après nos confrères de La Voix du Nord, l’entreprise pontoise, qui compte aujourd’hui 51 salariés, ambitionne d’embaucher 13 à 14 personnes supplémentaires dans les prochains mois. Des opérateurs de production, des tourneurs et des fraiseurs sont particulièrement recherchés. Les candidatures spontanées sont toujours les bienvenues !

Bettignies : l’inquiétude du gérant de la société « Hainaut Tapis »

« Si ça continue comme ça, on déposera le bilan en juin prochain », Ce sont les mots d’Olivier Favre, Dirigeant de la société Hainaut Tapis, une entreprise familiale, créée il y a 35 ans, à Bettignies, au nord de Maubeuge, et qui est spécialisée dans la location et l’entretien de tapis à l’entrée des magasins, entreprises ou hôpitaux comme celui de Maubeuge. Il avait 600 clients avant la pandémie et il ne lui en reste plus 450 aujourd’hui.

Maubeuge : un cœur de ville en travaux, des projets et des investissements toujours aussi importants l’an prochain

Mardi dernier, lors de la présentation du rapport d’orientation budgétaire 2023, Arnaud Decagny, le maire de Maubeuge, a annoncé le déblocage d’une enveloppe de 18 millions d’€ d’investissements, avec une capacité de désendettement désormais étalés sur 13 années. Malgré un surcout lié aux dépenses énergétiques, Maubeuge continuera d’investir dans la rénovation de ses écoles, la construction d’un marché couvert, la requalification du centre-ville et dans la réhabilitation de ces équipements sportifs.

Aulnoye-Aymeries : la parole est aux usagers de la SNCF le 5 décembre en mairie

Si vous prenez régulièrement le TER, si vous ne supportez plus les suppressions de trains, les retards et les travaux, qui durent plus de 10 ans, vous aurez l’occasion de vous exprimer lundi prochain, à 18h, en mairie d’Aulnoye-Aymeries, à l’occasion du Comité de desserte ferroviaire. C’est Franck Dhersin, le vice-Président des Hauts-de-France, en charge des mobilités, qui sera présent pour entendre vos retours d’expériences heureuses ou malheureuses avec les TER !

Une nouvelle campagne hivernale pour les 29 antennes des restos du cœur de la Sambre-Avesnois

Alors qu’il est toujours possible de s’inscrire, les 422 bénévoles s’attendent à accueillir jusqu’à 30 % de bénéficiaires supplémentaires cette année. L’hiver dernier, plus de 9 000 personnes avaient été soutenues par les restos du cœur en Sambre-Avesnois et 3000 en Thiérache, pour un total de 990 000 repas distribués. Les restos du Cœur recherchent encore des bénévoles pour faire face à l’arrivée des nouveaux bénéficiaires. N’hésitez pas à contacter Jean-Pierre Moreau, le nouveau responsable des Restos du Cœur au 03 27 62 80 33.

Maubeuge : une séance de dédicace demain à la librairie Vauban

C’est Morgane Moncomble, une jeune autrice de 26 ans, qui viendra nous présenter son 6ème roman intitulé « L’as de pique », aux éditions Hugo Publishing. Rendez-vous à la librairie maubeugeoise, ce mercredi à partir de 15h50 !

Jeumont : l’organisation d’un évènements sportifs d’envergure nationale l’an prochain 

Les fans de VTT se retrouveront du 13 au 16 juillet, sur le site du Watissart à Jeumont, à l’occasion du Championnat de France VTT 2023. On nous annonce d’ores et déjà la présence des meilleurs vététistes européens !

Aulnoye-Feignies-Maubeuge : résultats sportifs du week-end en football et handball

Les aulnésiennes du Sambre-Avesnois Handball (D2) ont battu d’un petit point le club de Clermont, vendredi soir, avec un score final de 23 à 22. Les filles de Clément Petit monte ainsi sur le podium à trois points du leader.

Tout va bien également pour les footballeurs de l’Entente Feignies Aulnoye, qui restent en tête de la Nationale 3, après leur victoire 4 buts à 1, face à la réserve du LOSC. Quant aux Maubeugeois, ils ont battu Compiègne 2 buts à 1 !

Par Paul Schuler / Avec T.P. et D.H. / Photo : T.P.